Découvrez les 8 erreurs parentales classiques que nous commettions. . . et comment les éviter !

Commentaires (5 217 commentaires sur cette page)


  1. Benji

    Merci pour cette nouvelle vidéo, tous ses points développés semblent très intéressant, en revanche je n’ai pas reçu les fiches pdf de la 1ere vidéo bien qu’ayant laissé un commentaire, j’espère recevoir aussi celle de cette video, merci de nous faire partager vos conseils, a bientôt !


  2. Pelca

    Le plus difficile obtenir la coopération de l(enfant
    Merci pour cette vidéo


  3. Pelca

    J’ai mis des commentaires mais ne reçois pas les fiches
    comment faire?


  4. cc

    Bonjour, vos vidéos sont très bien faites et permettent vraiment d’orienter l’éducation de nos enfants vers la bonne direction. J’ai principalement apprécié la méthode de gestion des situations de conflits violents entre enfants, en rappelant les impératifs et en les laissant trouver des solutions par eux-mêmes. Merci !


  5. Marie

    Bonsoir, en tant maman mais aussi maîtresse, j’ai pris conscience depuis peu de temps de l’erreur n°6 en lisant le blog Happynaiss. Et depuis j’essaie de faire des compliments descriptifs qui sont réellement constructifs mais c’est pas facile tous les jours!


  6. Pedro

    Bonjour,
    Merci pour vos explications claires, succinctes et vos encouragements !


  7. Katy

    Le plus difficile est de casser les mauvaises habitudes que l’on a.

    Je vais faire de mon mieux pour mieux gérer les conflits.

    Merci pour vos précieux conseils !!!


  8. AUBRY

    Beaucoup d’écoute, éviter de juger, faire confiance à nos enfants qui bien souvent ONT les solutions.

  9. Bonjour,
    Le plus difficil pour moi est de ne pas réagir en mode automatique. Avoir conscience de ces postures bienveillantes est une première et importante étape mais ne plus réagir en mode automatique en est une autre… Merci pour cette vidéo


  10. Lorraine

    Je suis complètement profane dans les développements de l’enfant. Cela risque donc d’être un peu long à mettre en pratique. Tout comme les alternatives aux punitions, qui sont tellement ancrées dans les moeurs, la société comme étant les réponses naturelles. Pour l’instant nous n’avons qu’un seul enfant mais si nous en avons d’autres par la suite, la gestion des crises et disputes sera également un autre challenge.


  11. Maxime

    Merci pour cette seconde vidéo


  12. Sophie

    Toujours difficile d’être un bon modèle !
    Surtout quand la journée a été dure et qu’on s’énerve rapidement, pour ensuite demander du calme à notre enfant 🙂
    Merci pour cette nouvelle vidéo encore une fois très intéressante.


  13. Caroline

    Bonjour,
    Je suis maman d’un garçon de 6 ans et d’une fille de 9 mois. J’ai lu les deux ouvrages de Filliozat (« j’ai tout essayé » et « il me cherche ») et ils ont changé ma vie. Je retrouve ces principes dans votre vidéo, alors merci. La plus grande difficulté pour moi c’est le temps : prendre le temps d’écouter, d’accueillir, de nommer, de décrire… Je suis pourtant consciente de l’importance de prendre ce temps. Je dois faire face actuellement avec mon fils au discours « c’est toujours toi qui prend toutes les décisions ». Je n’ai pas encore trouver le truc pour désamorcer ce conflit qui nous affecte tous les 2


  14. Heïdi

    Gloups…. comment dire… je me retrouve dans toutes les erreurs ! Ce qui me rassure c’est que je suis en réflexion active (j’entends pas simplement des questionnements avec des bribes de réponses plus ou moins appliquées) sur mes manières d’être, de parler, d’agir…avec mes enfants ( nous avons la chance d’en avoir cinq) et les autres en général. Une maman m’a dit récemment : « être parent demande de beaucoup réfléchir. » cela est juste et réfléchir demande de prendre du temps, et d’oser se remettre en question, se découvrir tel que l’on est. C’est passionnant et tellement encourageant de savoir que c’est pour le bien de nos enfants et de nous-mêmes puisque cela commence par être de bons modèles. Mais aussi humiliant et décourageant parfois devant l’ampleur de la tâche ! J’ai pris des notes lors de votre vidéo ( au passage très riche en très peu de temps) sur mon cahier de développement personnel mais je serai heureuse d’imprimer vos fiches et de les y coller. Bravo et merci pour votre démarche de partage de clés de la parentalité bienveillante.


  15. Elisa

    Être un bon modèle va être le plus dur à mettre en place.. ne pas m’énerver. Je suis quelqu’un d’hyper active je vis seule avec mes filles (4 et 6 ans aujourd’hui ) depuis plus de 2 ans et cela fait 2 ans que je travaille mon calme…. j’ai déjà fait un bon boulot mais je suis loin d’avoir ateint ce que je souhaite… vos vidéos m’aident et je vous en remercie je suis sur la bonne voie!!


  16. Sylvie Oberson

    Bonjour,

    La difficulté principale lorsque je mets en place de nouvelles stratégies éducatives, c’est de concilier le quotidien (horaires école, tâches ménagères, repas, horaires du mari, aléas du quotidien, ect…) et les principes décidés en amont. La notion de temps est quelque chose de lourd à gérer pour moi et il m’arrive souvent de ne plus retrouver ou pouvoir appliquer des principes paraissant pourtant simples à d’autres moment parce que les circonstances ne semblent plus le permettre. et je retombe dans mes erreurs initiales. Peut être qu’il me faut travailler sur ma gestion du stress…
    Merci beaucoup pour votre vidéo tout aussi intéressante que la première!
    Sylvie


  17. monia

    je vous félicite. votre riche expérience que vous partagez est un trésor pour chaque parent.
    la chose la plus difficile à mettre en pratique est le travail sur soi, la maîtrise de nos impulsions et de nos émotions négatives (nous les adultes). une fois ce travail est fait tout devient faisable


  18. Thomé

    Géniallllissimmmme


  19. Yaèle

    Prendre le temps nécessaire pour la recherche de solutions. C’est certainement ce qui est le plus dur de notre côté… merci pour l’envoi du PDF


  20. Maubert

    Bonjour,
    le plus difficile pour moi c’est d’arriver à prendre le temps tout le temps.
    Quand je suis seule avec ma fille et que je suis entièrement consacrée à elle, je me rapproche au mieux de ce que j’aimerai. Mais par exemple quand on est en retard le matin,ou quand on est débordée car il faut s’occuper de toute la famille en meme temps etc etc…


  21. Daleine

    Bonjour
    J’ai le plus de mal a garder mon calme


  22. Marie

    Merci pour cette vidéo, pour moi le plus difficile sera la mise en place des contre mesures pour les erreurs 3, 4 et 6 – mais je vais y travailler dessus grâce à vos conseils.


  23. Lucie

    Bonjour, combien de temps prends votre méthode pour gérer un conflit avec les différentes étapes?


  24. Pauline

    Bonjour, je ne sais pas ce qui pourra être le plus difficile à mettre en place. .. l’avenir me le dira. Ce qui est sûr c’est que je me retrouve dans ce que vous dites au sujet de l’impact de nos attitudes, notamment au sujet des étiquettes que l’on a pu donner à moi et mes soeurs toute notre enfance et encore maintenant. Me concernant cela reste une vraie souffrance par moments… pour rien au monde je ne souhaite reproduire la même chose avec mon fils…
    Après réflexion, je crois que le plus dur sera de convaincre l’entourage familial et social de cette approche éducative, et de garder son sang froid lorsque ces personnes ne respecterons pas (volontairement ou non) nos choix éducatifs.
    Je trouve tout cela vraiment intéressant et je vais essayer de m’imprégner de cette approche en lisant les ouvrages que vous recommandez.
    Merci encore!


  25. saida

    Bonjour!
    Merci pour ces mises au point,c’est très instructif et très utiles.


  26. Mireille Augé

    le plus difficile c’est de partager cette approche avec le grand père et les parents de mes petits enfants !!!


  27. Sandrine

    Bonjour,
    Merci pour cette vidéo.
    Chaque point est difficile à mettre en pratique totalement et c’est là pour moi ce qui est compliqué. En effet, il faut savoir modifier son attitude et contrer des réflexes en permanence et ça demande au départ beaucoup d’énergie ce travail sur soi. Mais ça fait une semaine que je mets en pratique le fait d’éviter de dire non toute la journée à mon fils de 18 mois et je fais face à beaucoup moins de crises. Mais je dirais que le problème principal c’est surtout de toujours arriver à prendre le temps nécessaire quand il y a un problème ou un conflit, de s’organiser pour cela.
    Sandrine


  28. Anne

    J’ai peur de ne pas avoir/prendre assez de temps pour entendre ce que les enfants ont à dire, et l’analyser. Les conflits entre les 2 grands sont tellement récurrents…
    Et la mauvaise habitude à corriger, celle qui pour ma part va être la plus tenace, et c’est celle que j’ai vécue enfant, c’est l’étiquette dans laquelle j’ai déjà mise chacun, ou presque, de mes mini moi. Ne pas stigmatiser un comportement, et laisser la porte ouverte, sans jugement…
    Mais encore une fois, j’ai bon espoir, ça fera avancer tout le monde, moi autant qu’eux…
    Merci encore

  29. Bonjour et merci. Tout ce que vous dîtes raisonne comme une évidence mais plus facile à entendre qu’à faire… Du travail…


  30. nadia

    merci pour toutes ces clarifications à propos de nos erreurs commises inconsciemment , notamment coller des étiquettes à nos enfants….