Découvrez les 8 erreurs parentales classiques que nous commettions. . . et comment les éviter !

Commentaires (5 217 commentaires sur cette page)


  1. Béa

    Merci pour ce super support. Après avoir suivi la formation ‘parler pour que les enfants écoutent et écouter…’ Vos vidéos sont un complément et un refresh plus q utile 6 mois plus tard. Depuis déjà 6 mois nous essayons de changer nos habitudes et communications avec nos 3 enfants mais le plus difficile pour moi, reste d arriver à être disponible pour ne pas retomber dans de mauvaises habitudes. Dur quand on travaille et on rentre tard. Pouvez vous m envoyer vos fiches sur les 2 premières vidéos? Merci, je suis impatienté de découvrir la suite’


  2. nath

    bonjour j’aimerais bien avoir la 2eme video pour suivre vos conseil merci


  3. Anonyme

    Ne pas faire à leur place quand nous sommes pressés par le quotidien.


  4. m

    pouvez vou m’envyze la fiche memo de la deuxieme video?
    merci


  5. martine

    un excellent rappel de la formation que j’ai eue qui s’inspirait des livres de Mazlish et Faber.
    Je vais remettre en application avec mes plus jeunes… j’avais suivi ces ateliers pour ma plus vieille de 12 ans… mais je me rends compte qu’avec des jumeaux de 18 mois et une petite fille de 4 ans, je suis vite débordée et j’ai tendance a complètement perdre les pédales… et oublier ce que j’avais appris… Un gros merci


  6. Yona

    Le plus dur c’est comment avoir confiance dans ses enfants quand on manque soi-même de confiance en soi ?


  7. Fatima

    Bonjour

    tout d’abord un grand merci pour les efforts fournit pour avoir fait et offert cette vidéo à vos internautes
    une vidéo de qualité , bien faite, claire et INSTRUCTIVE
    j’ai beaucoup appris et notamment de DEVOIR « déprogrammer » certains de mes comportements avec mes enfants afin de mettre en place les différentes choses expliquées
    ce qui pour moi je pense est difficile c’est l’écoute active et accueil des sentiments et des émotions car pour le transmettre encore faut-il savoir l’appliquer à soi-même….
    Un Grand MERCI et hâte de découvrir les autres vidéos


  8. Leksa

    Le plus dur va être de changer toutes ces mauvaises habitudes ancrées !


  9. Mélanie

    Les ultimatums, le 1,2,3,.., hausser le ton, je m’y retrouve complètement!
    Vivement les prochaines vidéos pour dénouer les crises!

    Merci!


  10. Sonia

    Wow super intéressant, J’ai hate de faire quelques modifications


  11. Romain Vaunois

    Merci pour cette video! On voit que c’est beaucoup de travail et vous avez fait une video concise et tres claire! Excellent boulot! Hate de voir les autres!


  12. martine

    un bon rappel de la formation d’entrainement aux habiletés parentales… merci et j’ai bien hate de voir les vidéos suivants… bravo pour cette idée généreuse !


  13. martine

    le plus difficile sera pour moi de ne pas piquer les nerfs quand tout le monde s’énerve… j’ai horreur du bruit et les cris stridents des enfants me rendent folle depuis ma dépression post parfum… avant je tolérais les cris et les bruits… maintenant la télé, les jouets sonore, mon chum qui parle toujours plus fort que nécessaire et les cris des enfants peuvent me rendre complètement folle… je vais essayer très fort de mettre en application vos trucs


  14. Laure

    Super video, merci !

    Ahhh les fameuses étiquettes !!! avec des jumeaux c’est tellement tentant de comparer…et ce n’est pas forcément nous qui les collons ces étiquettes tout le monde les comparent tout le temps.

    Dans le registre dispute ? on fait quoi lorsqu’un de nos jumeaux de 2ans mord son frère ? Hé oui au niveau gestion des conflits aussi il y a de quoi faire.


  15. marinne

    très jolie vidéo, et merci pour la fin, cela permet de déculpabiliser… au moins un peu 😉
    sinon, je pense que pour moi, le plus difficile à mettre en place, ce sera de gérer mes émotions, et la gestion des conflit… très bonne continuation a vous!

  16. Bonjour,
    Le plus difficile pour moi, c’est de ne pas toujours être un bon
    modèle. J’ai du mal parfois à ne pas hausser le ton, surtout le matin
    pour que mes enfants se dépêchent de se préparer pour l’école.
    Et merci pour votre 2eme vidéo qui est très claire.


  17. Mathilde

    Le respect s’applique aussi bien à l’adulte …qu’à l’enfant, vidéo pleins de bons sens.


  18. Audrey Bircker

    Bonjour

    Ce qui est vraiment très difficile pour moi c’est de garder constamment mon sang froid et ma patience et du coup pour obtenir la coopération de mes deux garçons c’est plutôt des cris et des menaces. Et forcément après je culpabilise énormément. D’ailleurs merci beaucoup pour les commentaires concernant cette culpabilité.
    Audrey


  19. Amélie

    Bonsoir, encore bravo pour cette 2e vidéo.,
    Le plus difficile à mettre en pratique est la gestion des conflits et éviter les ultimatums. sinon, pas évident de se défaire de certaines étiquettes, surtout venant de l’entourage, on ne peut pas tout maitriser. J’attends avec impatience les prochaines vidéos.


  20. Frédérique

    Encore bravo pour votre travail qui nous est très utile lorsque l’on souhaite être un parent bienveillant !


  21. Marina

    persévérer et ne pas « déraper » quand ça fait 10000 fois qu’on le dit, qu’on est fatigué, qu’on n’a plus le temps, la patience… c’est si vite fait de retomber dans les mauvaises habitudes et puis finalement de coller une étiquette!


  22. Anne

    C’est magique. Quel travail ! Vous formez une super équipe (désolée pour le compliment!).
    Je me sens (presque) outillée maintenant, vivement la prochaine dispute entre frères, que je puisse mettre en pratique ! 🙂


  23. Katerina Houpert

    J’essaie déjà éviter les erreurs que vous avez abordé et ce qui est le plus difficile est devenir le bon modèle, de changer les comportements que je n’aime pas sur moi et de ne pas refaire les même faute qui ont fait mes parents avec moi.


  24. Claire

    Bonsoir, le plus difficile à mette en place c’est le point 4. Lorsque je lui demande 5 fois de ranger et que rien ne se passe… Il est difficile de ne pas punir.


  25. Aurelie

    Merci pour ces conseils. J’ai commencé à lire Faber & Mazslish et il est vrai que cette manière d’interagir avec les enfants paraît tellement naturelle mais dans la pratique c’est moins simple. Le plus dur pour moi et de ne pas m’énerver et de ne pas utiliser les formules classiques que l’on regrette après les avoir lancées à la figure de nos chérubins. Tout ceci demande un entraînement, on ne devient pas champion de natation en quelques jours 🙂


  26. Camille

    Le plus difficile sera d’être exemplaires ! Et de ne pas, dans l’intimité du foyer, se laisser aller à tout dire devant notre enfant, et de ne pas l’associer ni à nos conflits d’adulte, ni aux émotions négatives qui parfois nous submergent. Un beau challenge que la parentalité positive 🙂 !


  27. Sarah

    Le plus difficile est d’être de bons modèles (gestion des émotions), obtenir réellement la coopération sans les punitions … et les mots utilisés pour complimenter.
    Merci d’avance pour la fiche outils !


  28. Sarah

    Bonsoir,

    Merci pour la vidéo !
    Le plus difficile est d’être de bons modèles (gestion des émotions), obtenir la coopération et utiliser les bons mots pour « complimenter ».

    Merci d’avance pour les fiches outils.


  29. Sarah

    Bonsoir,

    Merci pour cette vidéo!
    Le plus difficile pour moi est être un bon modèle (gestion de mes émotions), obtenir la coopération et complimenter de la bonne manière.

    Merci pour la fiche outils!


  30. Sabrina

    Merci pour cette vidéo, très utile pour « valider » les choses a garder dans l’éducation actuelle, et celles a éliminer, avec l’explication !
    Notre fille étant assez avancée pour son âge, sur beaucoup de points, la difficulté est souvent de ne pas oublier qu’elle est encore petite, et peut être encore trop pour ce qu’on attend d’elle. Les indications par age seront un chouette support.
    Merci pour ce partage :-))


  31. Céline

    Merci pour cette vidéo ! Pour ma part le plus difficile sera la gestion des conflits et les « punitions » qui sont pour nous le coin mais je n’en suis pas satisfaite et je ne sais pas vraiment par quoi le remplacer.


  32. annick

    j’utilise ces techniques en consultation avec les parents et en conférence dans les collèges et lycées. Cela fonctionne.


  33. wafa

    Quelle belle initiative cette belle série de vidéos qui rend parfaitement les principaux precepts d’une éducation bienveillante! Merci et bravo!
    J’y adhère pleinement et je suis une grande adepte d’I. Filliozat et de Faber et Mazlish… mais j’avoue que malgré cela, la mise en pratique reste encore parfois difficile… c’est un long chemin… avec parfois des retours en arrière… Alors, dire quelle serait l’erreur à éviter la plus difficile? Difficile à dire… cela dépend de notre propre humeur du jour et nos vécus personnels en tant que parents.
    PS: petite coquille à corriger « Pour télécharger…., erreurs que nous venons d’abordER. » (et non abordés)


  34. Henda

    Avec deux filles l’une de deux ans et demi et l’autre de quatre, les disputes sont frequentes et il est difficil de ne pas etre protecteur vis a vis de la plus petite ….


  35. Magali

    – Ne pas avoir recours à la punition ou au chantage
    – On se doit d’être un modèle mais comment faire si un des parents n’arrive pas à contrôler ses émotions , dit des gros mots etc?
    – la recherche de solutions avec des touts petits me parait difficile à mettre en place


  36. Olol

    Le plus difficile sera pour moi de ne pas me laisser contaminer par les tensions.


  37. Stéphanie

    Merci, je me retrouve tellement dans vos vidéos. Ca fait du bien et c’est très encourageant pour la suite.
    Pour moi, le plus dur sera de prendre sur moi et d’être plus patiente pour à la fois les laisser encore plus faire tout seuls et de garder mon calme lors des colères et des conflits.
    A travers ses jeux, mon fils m’incite à remettre en question mon style de parentalité. Quand je l’entends dire à ses jouets ou à sa petite sœur des expressions ou des attitudes que j’ai exprimées dans des moments d’énervement, l’image que me renvoie ce miroir me fait prendre conscience que je fais fausse route.
    Merci pour ce condensé qui permet d’aller à l’essentiel. Vivement la suite des vidéos…


  38. Magali

    Le plus difficile sera d’arrêter d’avoir recours à des ultimatums ou à des punitions.
    Comment faire la recherche de solutions avec des tout petits.
    Nous nous devons d’être des modèles mais comment faire si un des deux parents n’arrive pas à se contrôler ( en disant des gros mots, en s’énervant sur des objets etc.)?

    Merci pour tous ces bons conseils.


  39. Sabrina

    Merci pour cette super vidéo, de vraies révélations ! Tellement d’erreurs, tellement d’essais de méthodes qui ne nous convenaient pas (et qui marchaient pas !), heureuse de découvrir des outils respectueux, ne brisant pas les enfants. Merci 🙂
    J’espère que l’on pourra continuer longtemps de visionner et partager ces videos, en attendant je veux bien recevoir les pdfs svp


  40. Julie

    On n’y est pas encore complètement mais le plus difficile sera:
    – être calme quand la tension monte
    – Laisser les enfants faire par eux-même, les laisser résoudre leur problème… Bref, ne pas intervenir et leur faire totalement confiance…
    A travailler!!!

    merci pour ces vidéos!


  41. hélène

    Ce qui me parait le plus difficile pour moi, c’est la gestion des conflits. Mes enfants ont 2 ans et leur langage ne leur permet pas encore de proposer des solutions.
    Merci pour cette vidéo qui en effet nous permet d’avoir un condensé de vos différentes lectures.


  42. Catherine

    Le plus difficile reste de ne pas intervenir dans les conflits et de les laisser trouver une solution tout seuls. C’est souvent toujours le même enfant qui « cède » et se sent donc frustré…


  43. wendy

    L’erreur la plus difficile à corriger pour ma part est l’erreur n°2 : Nier les sentiments et les émotions de mes enfants, cela ne va pas être simple…
    Merci pour cette vidéo


  44. Natacha

    Merci pour cette vidéo, et très beau travail !
    Le plus dur pour moi, c’est de rester patiente en toute circonstance ! Avec le rythme effréné de nos vies citadines, ce n’est pas pas toujours facile ! Mais effectivement, s’excuser quand on n’a pas fait correctement les choses, fonctionne très bien auprès de mon fils. Et moi, je culpabilise moins.


  45. Tiloupiot

    Merci pour tout !


  46. Delphine

    le plus difficile sera de les laisser assumer eux-mêmes les conséquences de leurs actes…


  47. Marjorie

    Le plus dur pour moi? Ne pas juger, ne pas laisser échapper de commentaires destructeurs pour leur estime d’eux-mêmes lorsqu’ils me déçoivent et qu’ils agissent aux antipodes de ce que je souhaiterais. Nous avons deux enfants, presque 3 et 9 ans. Je pense surtout à mon grand , sur lequel nous avons exercé nos erreurs jusqu’à en être toxiques à certains moments. Lorsqu’il est égoïste ou que rien ne l’intéresse en dehors des écrans sur lesquels il se replie combien de fois n’a-t-il pas entendu que l’on voudrait qu’il soit différent, que ce qu’il est ne nous convenait pas. Que de temps perdu, que de mal fait! Il souffre d’un déficit de confiance en lui énorme aujourd’hui… et nous sommes parfois englués dans un fonctionnement et des réactions auxquelles nous nous sommes habitués et dont nous avons du mal à sortir. Votre site et le livre de Gordon, la pédagogie Montessori… tout cela a été un électrochoc concomitant et salutaire. Plein d’évolutions positives ont pu être observée dès les premières modifications, d’autres, je l’avoue, sont plus compliquées, plus longues à installer, plus onéreuses en termes d’efforts.
    Juste une petite question pratique pour la résolution de conflits: ce que vous décrivez me semble très intéressant pour des enfants du même âge, mais j’ai beaucoup de mal à l’appliquer vu l’écart des miens. Or les conflits sont incessants, épuisants. Au départ, le grand a mal vécu l’arrivée de la petite. Il en est devenu maladivement jaloux et peut se montrer odieux, voir brutal. La petite en retour n’est pas en reste et jette, tape, l’accuse parfois à tort. En gros, ils ne sont jamais longtemps ensemble sans conflits. Quand on est dans la cuisine et qu’un des deux est au salon, on s’amuse à compter les secondes qui séparent l’arrivée du deuxième dans la pièce, du moment où les histoires commencent. Il n’est pas rare de ne pas arriver jusqu’à 10.
    Mais même si elle s’exprime bien pour son âge, et que le grand régresse dans ces moments au point qu’on dirait deux petits chiffonniers du même âge, la différence et l’ascendant du grand ( plus grand…), fait qu’il me semble difficile des les laisser régler leur conflit tout seuls…

  48. Ce qui me semble le plus difficile c’est qu’il y a déjà des étiquettes de collé a mes enfants de pars notre entourage et même si moi je ne le dis plus. Ça continue de leur rester dans la tête.


  49. BENMAKHLOUF

    Bonjour
    Elle est géniale cette vidéo elle nous a fait prendre conscience de nos erreurs ce qui va être le plus difficile à gérer c’est les conflits entre mes jumeaux je n arrive pas à être impartial mais avec de la patience et vos fiches outils ça va le faire. Merci de me faire parvenir la fiche outil et surtout continuez ce que vous faites !!!


  50. Sandrine

    Merci.