Découvrez les 8 erreurs parentales classiques que nous commettions. . . et comment les éviter !

Commentaires (5 217 commentaires sur cette page)


  1. Sam

    Vidéo géniale ! Ma fille est encore petite (18 mois) mais à déjà un caractère bien affirmée ! Le plus difficile et que je ne connais pas les alternatives qui permettent de remplacer efficacement les punitions…


  2. Cat

    Merci pour cette 2ème vidéo. En appliquant la parentalité bienveillante et respectueuse, ce qui est le plus difficile pour moi, c’est de lâcher les automatismes lors des situations de crise. Oublier ce qui m’a été dit durant mon enfance, trouver les justes mots… Mais ça viendra 🙂


  3. Céline

    Bonjour
    Prendre conscience de notre propre éducation et de l’éducation respectueuse que l’on souhaite pour nos enfants… un cheminement très intéressant.


  4. julie

    Vidéo très intéressante encore pleines d’informations précieuses. Ma fille n’a que un an donc il est encore un peu difficile de dire ce qui sera compliqué à mettre en œuvre. Je pense que ce qui peut être le plus dure à gérer c’est notre propre stress et notre propre fatigue. Car parfois, malgré toutes nos bonnes intentions j’imagine que pris dans le tourbillon de la vie les mauvais automatismes doivent revenir bien vite.


  5. Audrey-Luce

    Ma fille n’a que 3 mois, je ne fais donc que me préparer à ce qui m’attend…
    J’avais lu certains de ces conseils dans les ouvrages du docteur Fitzhugh Dodson. Mais d’autres m’étaient inconnus et vos exemples concrets sont très utiles.
    Cependant, la gestion des conflits (celui où l’on doit prendre le temps d’écrire leur version des faits puis la recherche de solutions) me paraît long et fastidieux, mais c’est certainement parce que ce n’est pas une méthode que nous avons connus dans notre propre enfance.


  6. sA

    Merciii


  7. céline

    Ce qui est plus difficile est de se rappeler de toutes les règles pour pratiquer cette méthode. J’aimerais pouvoir télécharger les fiches. Merci par avance.


  8. Anonyme

    Oulala, j’ai tout râté avec ma fille. Je suis heureuse de me remettre en question pour être une mamy bienveillante et respectueuse ! Jai du travail à faire pour accompagner mon petit fils de 11 ans et demi. Merci pour votre partage.


  9. Pires

    Merci pour cette video. Je veux bien recevoir votre fiche gratuite.


  10. sandrine

    Ce qui me semble le plus difficile a mettre en place et la gestion des conflits. C’est vrai que j’ai tendance à intervenir rapidement. De plus comme ils sont encore petits j’ai du mal à voir comment mettre en plce c’est « tables rondes » autour du problème. Mais je testerais! Et puis l’autre chose sera de continuer à les laisser faire seul. Par la force des choses (je me suis cassé le poignet) ils sont obligé de faire plus de chose seuls.Même s’il me dise qu’il ne save pas faire comme il voient que je ne peux pas les aider (notamment mettre les chaussettes) ils le font et je me rends compte qu’ils savent faire beaucoup de choses seuls !
    Encore un grand merci pour ces vidéo.


  11. Linda

    Il est vrai que de voir la vidéo et appliquer ce qui est dit et sont 2 choses bien différentes!!!
    La volonté de bien faire est là alors avec du temps et de la patiente… Par contre je suis une belle maman et si vous aviez quelques conseils. Parent est déjà un dur métier mais beau parent…!!!!
    En tout cas, continuez comme ça!!!
    Merci à vous pour ce que vous faites


  12. Elodie

    Bonjour,
    Le plus difficile pour moi et de garder son calme dans les conflits de niveau 3 et de ne pas réprimender l’enfant qui tape…
    J’ai hâte de faire ce travail sur moi même pour le bien de mes enfants.


  13. lisa

    Bonjour,

    Pour moi, le plus grand challenge est d’arriver à partager tous ces concepts à mon mari qui ne lit pas les mêmes ouvrages que moi (les mêmes que les vôtres) et qui ne se pose pas autant de questions au sujet de l’éducation de nos enfants et de plus, que je vois peu souvent (pris par son travail )… Sinon, le reste me semble faisable et agréable à faire , j’en applique déjà souvent l’essentiel avec de très beaux résultats dépassant même mes espérances, même si à moi aussi il m’arrive, dans les moments les plus tendus nerveusement , de faire des erreurs. Mais comme vous le dites, je m’accorde le droit d’être imparfaite, d’avoir des limites, et la chance de rectifier le tir. Je laisse ainsi à mes enfants la possibilité de faire de même. Reste à montrer vos vidéos à mon homme, cela sera peut être plus attractif pour lui que « des heures » de parlottes à sa femme ou des lectures qu’il ne peut pas faire… Merci !


  14. Angelyne

    Je suis maman de 4 garçons et je regrette de ne pas avoir connu tout cela plus tôt ! (ils sont âgés de 15 à 6 ans) mais comme vous avez dit qu’il n’est jamais trop tard pour bien faire, j’aimerais recevoir les fiches afin de pouvoir « rectifier le tir « …
    merci beaucoup pour toutes ces mines d’informations !


  15. koala

    coucou
    elles sont bien les vidéos !!!
    et je souhaiterai savoir comment faire lorsque l’on est un parents isolé d’un garçon de 6 ans autonome chez moi la maman et que le père de l’enfant le prend pour un bébé toujours, lui donne une tétine et le biberon alors qu’il a 6 ans, l’infantilise!!!
    et donc que l’enfant refuse les différents apprentissages, et me traite de méchante!!!
    merci encore
    a+


  16. Lucie

    Etant assez exigeante avec moi-même, j’ai tendance à l’être avec mes 2 enfants (William 5ans et Camilla 3ans1/2) mais j’ai bien compris le message et depuis que je vous lis, j’apprends petit à petit l’estime de soi…


  17. julie

    Il est parfois si difficile d’être parent! le fait de partager les difficultés motive à changer nos comportements….ce matin encore 10 minutes pour enfiler une paire de chaussettes et la même chose pour faire une couette!


  18. Aurélie

    Très intéressante deuxième vidéo, merci encore !! Le plus dur pour moi c’est sans aucun doute d’obtenir la coopération de ma puce de bientôt 4ans et de gérer calmement ses accès de colère lorsqu’on lui refuse quelque chose (elle va jusqu’à lever la main sur nous… Comportement impensable pour moi). Vivement les prochaines vidéos !


  19. Séverine

    Bonjour, merci pour cette vidéo, j’apprends beaucoup !
    Le plus difficile à mettre en place pour moi, serait d’écouter et faire confiance et de gérer les conflits, de comment gérer les comportements butés, la mise à l’écart, les crises à chaque refus, etc) surtout quand la fratrie est réunie (famille recomposée). Il faut beaucoup de patience et de maîtrise, ce que je n’ai pas toujours…
    Merci pour vos précieux conseils.
    Séverine


  20. Germaine

    Bonjour et merci de ces vidéos !
    comme de nombreux parents, malgré la volonté de bien faire, il a y a des moments où la fatigue prend le dessus. Je me renseigne depuis quelques mois sur la parentalité bienveillante et je commence à bien intégrer la théorie, mais en pratique…. 🙂
    J’ai hâte de recevoir les fiches pour « réviser »,
    Merci

  21. SUPER MERCI


  22. Lize

    bonjour et merci pour tout ce travail !
    Alors le plus dur et bien ne pas envenimer la situation et réussir a se calmer soit avant de calmer l’enfant.
    genre ne pas rabâcher on va être en retard !! vite vite !!!
    et surtout ne pas crier plus fort qu’eux (je suis presque championne).
    car même en prenant des marges considérable levé 7h (sans que j’intervienne) avec l’école (PS) qui commence à 9h il est pas facile d’être à l’heure car ça traîne, ça joue. J’essaye de ne pas criser lors de l’habillage qui se fait quasiment tout seul, de la prise du petit déjeuné …

    bonne continuation et vivement la prochaine vidéo


  23. Séverine

    Bonjour, merci beaucoup pour cette vidéo.
    Le plus difficile pour moi, serait l’écoute et faire confiance, surtout quand la fratrie est réunie (famille recomposée). De ne pas savoir toujours comment me comporter face à un refus, un comportement buté, une mise à l’écart par l’un des frères, les disputes, etc…), parfois je n’ai plus de patience et je crie. C’est déjà difficile de gérer ses enfants alors les enfants de son conjoint qui ne sont pas là aux quotidiens, Et encore plus quand on se sent seule pour gérer tout ce petit monde.
    Merci encore et bravo pour tout….
    Séverine


  24. Angie

    Bonjour et merci pour tous ces conseils qui donnent de nombreuses pistes pour évoluer vers « l’option meilleur parent ».

    Ici, il va être difficile de faire oublier à mon mari d’écouter les émotions des enfants, c’est justement ce qu’il aimerait « dompter » avec autorité ! Et pour moi, mettre des limites sans pour autant crier et surtout donner plus d’attention !


  25. Sophie

    Merci pour votre temps à partager vos connaissances!
    C’est très intéressant…
    Je vais faire la méthode des petits pas et me fixer comme objectif pour les jours qui viennent de faire des compliments descriptifs, chose que je ne fais peut-être pas toujours! Ensuite, je vais travailler sur le « timer » …
    Merci!


  26. Angie

    Super vidéo ! Plus qu’à essayer de convaincre mon homme que l’autoritarsime n’est pas forcément la bonne solution et que ça n’empêchera pas de donner des limites !

    Et moi je compte bien apprendre à mieux donner des limites…

    Merci !!!!


  27. audrey

    Merci pour cette vidéo!
    Le plus difficile pour moi sera de ne pas m’emporter et crier lorsque les choses ne se passent pas assez vite et que la fatigue l’emporte…bref rester zen!


  28. barbet

    Je retrouve dans vos propos les conseils de Faber et Mazlish, et ces piqures de rappel sont nécessaires régulièrement !
    Merci !
    Le plus difficile à mettre en pratique est de prendre du recul lors des situations de crise, et de garder la zenitude !

    Merci pour votre travail !


  29. zied

    merci pour tous


  30. marie

    Bonjour,
    c’est super de voir synthétisé ici toutes ces infos et ces conseils, merci.
    Pour ma part, j’essaie d’être un « parent chercheur » depuis la naissance de mes enfants et j’ai lu toutes les références que vous citez (et fais aussi quelques formations) mais malgré tout, je dirais que le plus dur, c’est de rester capable d’écouter vraiment et de ne pas s’énerver, plongés dans le quotidien et avec la fatigue (surtout actuellement la grande fatigue due aux nuits très courtes avec le bébé, qui me rend moins disponible, épuisée et donc plus irritable vis à vis du premier)
    L’important c’est d’avoir tous ces conseils en tête et de s’améliorer petit à petit, chaque petit pas en avant est un grand progrès…

    J’en profite pour témoigner que certains de ces conseils sont vraiment spectaculaires, je me souviens notamment avec ma fille petite des situations de pleurs suite à une séparation chez la nounou ou bien une chute : lui dire « ce n’est rien » ou « mais je vais revenir ce soir » ne faisait qu’empirer les pleurs, mais rien que de la prendre dans mes bras en verbalisant son ressenti ( ouille ouille ça fait très mal de s’écorcher le genou ! tu es triste que je partes travailler, tu aurais voulu qu’on reste ensemble toute la journée ?) elle s’arrêtait immédiatement de pleurer et partait jouer ! Ce n’est finalement qu’un nouveau réflexe à prendre (il parait qu’il faut environ 3 semaines pour changer et ancrer une nouvelle habitude 🙂

  31. merci


  32. Val

    Nus avons également 3 enfants et il est vrai que l’on applique déjà ces conseils mais à peine y sommes nous arrivés qu’une nouvelle étape de développement pointe son nez et patatras..


  33. Mamko

    Chapeau bas pour tout le travail que vous faites.
    Je trouve difficile de partager mes convictions au sujet de la parentalité, du fait qu’elles sont issues d’heures et d’heures de lecture, discussions, échanges virtuels, conférences, ateliers, etc. Comment exposer tout ça en quelques minutes sans passer pour une moralisatrice?
    Et bien vous l’avez fait!!
    Personnellement, le plus difficile reste la fatigue, mon pire ennemi, qui me transforme en cocotte-minute prête à exploser. Dans ces moments-là, j’enchaîne toutes les erreurs citées!!


  34. Elodie

    Une vidéo captivante, qui permet d’aller rapidement à l’essentiel de ce que l’on cherche à éviter en tant que parents bienveillant. une piqure de rappel encore et toujours nécessaire tant il est difficile de se défaire d l’éducation reçue surtout dans les moments de fatigue.
    J’ajouterais à votre propos, dans la partie être des bon modèles, qu’il ne faut surtout. Pas s’oublier en devenant parent, et rester bienveillant avec soi même, prendre soin de soi, et écouter ses besoins,ce qui est pour moi une des choses difficiles avec l’écoute des émotions de l’enfant.

    Merci pour votre travail. (Je suis intéressée également par le premier pdf de la vidéo 1)


  35. LE LOUET

    Je ne suis pas encore confrontée au problème avec mon petit de 3 mois mais je me demande si c’est possible de se faire respecter sans recourir à un minimum de punitions… J’ai bien envie de tout faire pour mettre en pratique vos conseils mais je suis curieuse de comprendre comment on arrive à établir un cadre et des limites sans jamais menacer ou sévir. Merci de m’envoyer la fiche outil.


  36. Hélène

    Edifiant!
    Un grand merci
    Effectivement certaines parties de cette vidéo m’ont mis mal à l’aise 😉 (les compliments, la gestion des conflits, les punitions…par exemples) bon, je me sens prête a me lancer dans « une analyse de pratique de notre éducation parentale » ,et pour ce je vais avoir grand besoin de la fiche Outils!
    J’ai hâte de partager avec mon mari cette vidéo et de voir les suivantes.


  37. lebonbonrose

    Sujets très intéressants, être à l’écoute, prendre le temps de comprendre l’enfant, de le laisser faire seul… Bref, la patience, c’est je pense ce qu’il me manque le plus, pour ne pas commettre bon nombres des 8 erreurs décrites!
    Merci pour votre aide en tous cas ; – )


  38. cristin

    Bonjour,
    Un grand merci pour vos vidéos que je trouve extrêment intéressantes et qui me permette de synthétiser les différentes lectures que j’ai pu faire sur la parentalité positive.
    Pour ce qui est des erreurs que je commets, elles sont forcément présente dans l’ensemble des items évoqués. Toutefois, le plus difficile et qui fait partie des automatismes est de nier les sentiments.
    A très bientôt,
    Cristin.


  39. lithana

    Bonjour,
    Merci pour cette vidéo bourrée de conseils. Mon aîné a 2 ans et demi et sa soeur a 1 an et leplus difficile pour moi (avec l’aîné j’entends) est de ne pas retomber dans le schéma des punitions et chantage lorsqu’il est en colère ou frustré. Lorsqu’il n’arrive pas à faire par lui-même, ou que ce qu’il demande est impossible (décrocher et jouer avec la lune par ex.) il pleure, se roule par terre…..


  40. Laëtitia

    Je me souviens qu’une des animatrices des ateliers faber et mazlish que j’ai suivis nous disait que c’était comme apprendre une langue étrangère. Il faut du temps et de la pratique pour devenir bilingue ! La langue maternelle est plus facilement là.
    En ce moment, mes enfants de 3 et 5 ans se disputent pour un jouet. Le plus difficile pour moi est de prendre le temps de les aider à trouver une solution. J’avoue que ces derniers temps, je confisque facilement : « hop ! on n’en parle plus ! » mais c’est vrai que ça n’éteint pas le feu…


  41. Céline

    Bonjour,

    Merci pour cette vidéo qui permet de nous conforter sur certains points et nous motive surtout pour nous améliorer.
    Les points les plus délicats pour moi sont la gestion de la colère (la sienne et la mienne), ce qui donne forcément un mauvais exemple lorsque je m’emporte.
    Vivement la prochaine crise pour mettre en pratique au plus vite 😀


  42. Mammatico

    Merci pour cette vidéo! Je pratique la parentalité bienveillante depuis 1 an, avec des hauts et des bas, car comme vous le dites bien, changer ses habitudes prend du temps!
    Une question sur la gestion des conflits : comment résoudre des conflits avec des enfants petits? Mes enfants ont 18 mois et 4 ans. Le plus grand extériorise régulièrement sa jalousie vis à vis de son frère cadet en lui prenant des mains le jouet avec lequel il joue. Si j’interviens en lui demandant de rendre le jouet, il se met dans tous ses états et une discussion posée n’est plus possible. Si je n’interviens pas, c’est le plus petit qui pleure. Je n’arrive pas à trouver de bonne solution à ce problème qui dure depuis 6 mois, depuis que le plus petit a quitté son statut de bébé pour devenir un petit garçon…


  43. amélieM

    Bravo pour cette vidéo et son contenu fort instructif! 2 difficultés me viennent: j’ai l’impression de maintenant beaucoup plus réfléchir avant de m’adresser à mes enfants et de manquer de spontanéité dans certaines situations, mais j’imagine que le fluidité de mes réponses viendra avec le temps! et aussi il est beaucoup plus difficile d’appliquer ces règles quand on a déjà du mal à se gérer soit même: fatigue, irritabilité voir colère… Bref, notre job de parents c’est du 24/24h 7/7j et on apprend tous les jours!


  44. Florence

    Merci, merci !
    Une belle synthèse de ce que nous pratiquons le plus possible avec nos trois enfants depuis plusieurs années avec des hauts (de plus en plus) et des bas (de moins en moins, mais conscients qu’il y en aura toujours et que, grandissant, les enfants nous réservent d’autres surprises).
    Après une première phase de découverte et de tests couverts de réussite, d’étonnement et de plaisir à chaque usage d’outil qui « marche » j’avais envie (sans doute un peu trop) que cela marche à chaque fois au risque de perdre l’intention première et bienveillante au profit de ma volonté d’obtenir ce que je voulais.
    J’ai petit à petit expérimenté que plusieurs des outils que vous rappelez ont un effet sur le long terme (confiance en soi, autonomie, mais aussi construction ou maintien d’une relation saine et vraie parent-enfant) .
    En final, en acceptant de me tromper, que cela ne fonctionne pas à tous les coups mais que comme vous le dites, j’aurai une autre chance, ces nouvelles habitudes se sont installées par petites touches.
    Aujourd’hui, je trouve cela plutôt gratifiant, serein et reposant d’avoir des enfants qui prennent une part activement aux choix qui les concernent et semblent connaître leur besoins bien mieux que moi. Je n’ose imaginer l’énergie que j’aurais gaspillée dans une relation d’autorité où, nous parents, aurions dû chaque fois nous poser en arbitre ou une dans une éducation laxiste, où mes besoins seraient passés après les envies de ma progéniture !
    Merci aux auteurs et pédagogues que vous citez !
    Merci, et bravo à vous de le faire ainsi partager au plus grand nombre !


  45. Jessica

    le plus dur est de parler calmement/doucement à mon enfant de 17 mois et de le regarder dans les yeux car quand il rentre en crise, il se débat, hurle, et devient comme « autiste », n’entendons rien ni personne autour de lui et se roulant par terre en se faisant mal…


  46. michelle

    Encore une super vidéo !! merci !!! ce qui risque d’être difficile pour moi de mettre en place (quand cela se présentera) ce sera de pouvoir régler les conflits. cela n’a pas l’air simple au premier abord.


  47. Raula

    Bonjour,
    Après avoir écouté votre vidéo, je me sens à la fois soulagé et contente de pouvoir profiter de vos conseils pour pouvoir améliorer ma relation avec mes enfants et leurs permettre d’avoir de la confiance et de l’estime de soi. J’avoue que cela n’est pas toujours facile, malgré mon intention positive et de l’intérêt que je porte sur l’apprentissage de la communication non violente. Je crains que la plus difficile à mettre en place pour moi, c’est de savoir m’affirmer avec une de mes fille qui a tendance à négocier et insister. cela se termine par me sentir agacée, fatiguée et bien sur en colère. Je vous remercie de bien vouloir me répondre par e mail uniquement.


  48. Judith

    Merci pour cette vidéo!! Ce n’est pas facile de ne pas culpabiliser quand on a envie de bien faire et qu’on est dépassé par nos propres émotions. Votre vidéo est précise et vos conseils sont vraiment pratiques! Encore merci


  49. Cécile

    Très utile cette vidéo.
    Sauf que je me rends compte que j’appliquais déjà pas mal de choses, et que malgré tout, la situation avec mon fils de 5 ans a dérapé, d’abord à l’école, puis maintenant à la maison, et que depuis, j’ai tout faux… Mais vraiment tout faux.
    A moi maintenant de reprendre du recul et de faire face.


  50. peggy

    pas toujours facile de se remettre en question et de modifier son comportement quotidien
    merci pour cette video
    faire attention à mon comportement pour etre un bon modele et mesurer mes paroles la va etre le challenge car je vois que je commets pas mal d’erreurs